EXPOSITION ITINERANTE EN GARES SUR LES GRANDS PROJETS FERROVIAIRES EN REALISATION

Le Mardi 13 Mars 2018 et en marge du Conseil d’Administration de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), Monsieur Abdelkader AMARA, Ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et Monsieur Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’ONCF, accompagnés des autorités de la région de Casablanca – Settat et des membres du Conseil d’Administration, ont donné le coup d’envoi en gare de Casa Port à une exposition photos portant sur les grands projets ferroviaires structurants en cours de réalisation.

Cette exposition itinérante sillonnera, du 14 Mars au 25 Mai 2018, une dizaine de gares ferroviaires à travers le Royaume à raison d’une semaine par gare : Casa port, Rabat-Agdal, Rabat-Ville, Kenitra, Meknès, Fès, Tanger, Mohammedia, Casa-Voyageurs et Marrakech.

Tout en s’inscrivant dans le cadre du renforcement des actions de proximité de l’Office à l’égard de ses parties prenantes, Expo en gares a pour objectifs de partager avec le grand public l’envergure des projets faisant aujourd’hui du réseau un chantier à ciel ouvert de Tanger à Marrakech, leurs états d’avancement ainsi que les retombées attendues. Ces projets qui s’inscrivent dans le cadre de la politique des grands chantiers initiée et conduite pas Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, ont franchi des étapes importantes et sont actuellement en phase d’achèvement. Il s’agit essentiellement des projets ci-après avec leur taux d’avancement:

  • Le renforcement de l’axe Casablanca-Kenitra, pour plus de capacité et de robustesse (95%) ;
  • Le doublement complet de la ligne Casablanca – Marrakech, pour des gains en capacités et temps de parcours (85%) ;
  • La dé-saturation du carrefour de Casablanca et le remaniement des gares, pour plus de fluidité et de cadence (86%);
  • Le renforcement de la sécurité et de la sûreté au niveau des emprises ferroviaires pour une traversée plus sûre (94%) ;
  • La construction de la Ligne à Grande Vitesse reliant Tanger à Casablanca au service de la mobilité de demain (96%);
  • La transformation et la modernisation des gares pour en faire des espaces de vie multiservices et multifonctionnels (74%).

A noter que ces projets viennent contrecarrer les contraintes liées à la configuration du réseau et à ses capacités, conjuguées à une importante évolution du trafic ferroviaire qui a doublé en l’espace de sept ans. Ils sont réalisés sur des infrastructures en exploitation tout en faisant le choix de maintenir l’offre presque au même niveau, ce qui impose des limitations de vitesse, des rallongements des temps de parcours et causent quelques retards.

Néanmoins, un grand effort est fourni par les cheminots pour réaliser les travaux sur le réseau en exploitation durant la nuit afin de limiter, autant que possible, l’impact des chantiers sur La circulation des trains.

Dès leur mise en service courant 2018, de tels projets ne manqueront pas d’améliorer, voire métamorphoser l’offre ferroviaire, de renforcer la sécurité, d’améliorer la qualité de service et de rapprocher les villes en réduisant les temps de parcours : A titre d’exemples, le gain de plus d’une heure entre Casablanca et Marrakech avec une augmentation de plus de 100% en capacité, le voyage entre Tanger et Casablanca en 2h10 et entre Casablanca et Marrakech en 2h30. Sans oublier bien entendu, leur impact sur le développement d’un écosystème autour du ferroviaire, tout en dynamisant les activités des entreprises marocaines et contribuant à la création de la valeur et de l’emploi durable.